synthèse

synthèse [ sɛ̃tɛz ] n. f.
• 1576; gr. sunthesis « réunion, composition »
IOpération qui procède du simple au composé, de l'élément au tout. AActivité de l'esprit sur des objets de pensée.
1Log., philos. Suite d'opérations mentales qui permettent d'aller des notions ou propositions simples aux composées (opposé à analyse). association, combinaison (des concepts, des idées). « Il est admis en général que la synthèse reconstitue ce que l'analyse avait séparé, et qu'à ce titre la synthèse vérifie l'analyse » (Cl. Bernard).
2Sc. Démarche de l'esprit qui va de propositions certaines (le plus simple étant considéré, au XVIIe s., comme le plus certainement connu) à des propositions qui en sont la conséquence. ⇒ déduction. Démonstration par synthèse.
3Opération intellectuelle par laquelle on rassemble les éléments de connaissance concernant un objet de pensée en un ensemble cohérent; vue d'ensemble. Esprit de synthèse : tendance à envisager un objet d'étude comme un tout. « L'effort de synthèse, c'est une activité dirigée; ce n'est pas une réalisation prématurée » (H. Berr).
B Fusion, réunion d'éléments concrets ou abstraits en un tout.
1Formation (d'un tout matériel) au moyen d'éléments. composition, constitution, reconstitution, réunion. Synthèse totale (les éléments étant considérés comme « simples »); synthèse partielle (les éléments provenant eux-mêmes d'une synthèse).Chim. Préparation (d'un composé) à partir des éléments constituants ou d'un composé de formule plus simple. combinaison. Faire la synthèse d'un composé organique. Produits de synthèse. synthétique. Biol. Synthèse d'une substance dans l'organisme. biosynthèse; aussi chimiosynthèse, photosynthèse. Synthèse protéique. traduction.
2Psychol. Réunion d'éléments psychiques en un tout structuré, présentant des qualités ou des valeurs nouvelles par rapport aux éléments. Synthèse mentale.
3Techn., inform. Reconstruction de phénomènes naturels par des procédés techniques utilisant notamment des moyens informatiques. Synthèse musicale. synthétiseur. Synthèse de la parole ou synthèse vocale : production artificielle du langage parlé ( vocodeur) . Image de synthèse : image vidéo produite par des moyens informatiques et électroniques. ⇒ infographie.
IIEnsemble constitué par les éléments réunis; résultat d'une synthèse (I).
1Ensemble complexe (d'objets de pensée). « La philosophie n'est pas une synthèse des sciences particulières » (Bergson). Spécialt Exposé d'ensemble. Une vaste synthèse. Rapport de synthèse.
2Philos. Notion ou proposition qui réalise l'accord de la thèse et de l'antithèse en les faisant passer à un niveau supérieur; réalité nouvelle qui embrasse la thèse et l'antithèse en un tout ( dialectique). « il y a toujours plus dans la synthèse que dans la thèse et dans l'antithèse réunies » (Sartre).
⊗ CONTR. Analyse; dissociation, dissolution. Élément.

synthèse nom féminin (latin synthesis, du grec sunthesis) Opération intellectuelle par laquelle on réunit en un tout cohérent, structuré et homogène divers éléments de connaissance concernant un domaine particulier. Exposé oral ou écrit réunissant ces divers éléments de connaissance : Écrire une synthèse sur l'histoire de la IVe République. Littéraire. Être ou chose qui rassemble, réunit en soi des éléments d'origines diverses : Elle est la synthèse parfaite des qualités de son père et de sa mère. Biologie Opération chimique par laquelle les cellules vivantes fabriquent les diverses substances constitutives, énergétiques ou fonctionnelles dont l'organisme a besoin pour subsister, croître et se multiplier. Chimie Préparation d'un composé chimique à partir des éléments constitutifs. Chirurgie Réunion des parties d'une plaie, des fragments d'un os brisé. Philosophie Chez Descartes, opération qui, par l'examen des causes par leurs effets, démontre ce qui est contenu dans les conclusions (c'est le complément de l'analyse) ; chez Kant, acte constitutif de la connaissance par lequel le sujet établit des liaisons entre ses diverses représentations ; dans la terminologie hégélienne et marxiste, troisième terme d'une contradiction de type dialectique. ● synthèse (expressions) nom féminin (latin synthesis, du grec sunthesis) Synthèse de lumières complémentaires, superposition de lumières colorées donnant une sensation de lumière blanche.

synthèse
n. f.
d1./d Opération mentale qui consiste à regrouper des faits épars et à les structurer en un tout.
|| Exposé méthodique de l'ensemble (d'une question). Faire une rapide synthèse de la situation.
d2./d PHILO Accord de la thèse et de l'antithèse, en tant que totalité supérieure. Ant. analyse.
d3./d CHIM Opération physique qui consiste à combiner des corps, simples ou composés, pour obtenir des corps plus complexes.
d4./d Synthèse de la parole: technique de production, grâce à divers moyens, d'une parole artificielle qui permet à l'homme de communiquer vocalement avec un ordinateur. La synthèse de la parole a des applications dans l'enseignement assisté par ordinateur.

⇒SYNTHÈSE, subst. fém.
I. A. — [P. oppos. à analyse] Opération, méthode par laquelle on procède du simple au complexe, des éléments au tout, de la cause aux effets.
1. LOG., PHILOS. Méthode de raisonnement, démarche de l'esprit qui va des notions ou des propositions les plus simples aux plus complexes. Rien ne se ressemble plus que le syncrétisme et la synthèse; rien n'est plus divers: car la synthèse conserve virtuellement dans son sein tout le travail analytique (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 309):
1. Ce serait une irréductible objection contre la possibilité d'une synthèse mécaniste, si, en effet, nous étions forcés de prendre dans un sens métaphysique et absolu le mot « connaissance », et s'il nous était impossible d'analyser et de réduire la prétendue connaissance humaine, à son tour, à un mécanisme parmi d'autres.
RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 213.
2. a) Opération consistant à rassembler des éléments de connaissance sur un sujet, une discipline et à donner une vue générale, une idée d'ensemble de ce sujet. Faire la synthèse d'une époque; dégager une synthèse de l'histoire; tenter une synthèse de l'art et de la technique; effort de synthèse. Il n'est pas douteux que dans tout ce travail de synthèse Saint Thomas ne se soit inspiré de Maimonide (Théol. cath. t. 4, 1 1920, p. 1224). L'auteur [Georges Gurvitch] vise à établir une synthèse entre la pensée sociologique française, orientée par son origine philosophique et ses tendances rationnelles vers les théories générales et l'empirisme presque exclusif de la sociologie américaine (Hist. sc., 1957, p. 1591).
Loc. adj. De synthèse. Qui présente une vue d'ensemble, qui fait le point sur un ensemble de données, de connaissances. Article, œuvre, ouvrage, revue de synthèse. Le rapport de synthèse fut publié en 1959 pour servir de guide à l'usage des architectes, des urbanistes, des maîtres d'ouvrage et de l'administration (Gds ensembles habit., 1963, p. 11).
En compos. Livre-synthèse. « Le surnaturel » est probablement le premier et le dernier livre-synthèse de Malraux (Le Point, 31 oct. 1977, p. 165, col. 1).
b) Œuvre résultant d'un travail qui rassemble ou présente des éléments de connaissance sur un sujet, dans une discipline, un domaine. Synthèse artistique, plastique; publier une synthèse historique, politique, scientifique; présenter une synthèse. La vraie raison d'être de l'histoire, c'est de définir l'originalité de chacune des synthèses vivantes qu'a engendrées le mouvement de la vie générale (BLONDEL, Action, 1893, p. 265). Musiciens italiensconclut Marinettisoyez futuristes, soignez et rajeunissez les âmes de vos auditeurs par des synthèses musicales rapides (Arts et litt., 1935, p. 64-8).
3. MATH., LOG. Synthèse rationnelle. Méthode déductive et rationnelle de raisonnement qui consiste, à partir de propositions certaines, à déterminer d'autres propositions qui en sont la conséquence nécessaire. Les mathématiques ont cela de singulier que toute synthèse rationnelle ou a priori (pour parler le langage de Kant) y peut être contrôlée au moyen d'une synthèse empirique (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 397).
4. PSYCHANAL., PSYCHOL.
a) PSYCHANAL. ,,Intégration d'éléments subcon-scients dans le champ de la conscience`` (MAN.-MAN. Méd. 1980).
Synthèse personnelle. Démarche qui permet à l'individu d'organiser en un tout structuré les divers éléments psychiques, souvenirs, perceptions, actions comme constituant sa personnalité. L'analyste a libéré son analysé des mobiles secrets qui l'ont tenu lié pendant la durée de son traitement. C'est au convalescent maintenant à faire sa synthèse personnelle (CHOISY, Psychanal., 1950, p. 188).
b) PSYCHOL. ,,Acte de l'esprit qui unit diverses représentations, divers sentiments ou diverses tendances pour en faire un tout unique et organisé`` (LAL. 1968).
Synthèse mentale. [D'apr. P. Janet] Fait de grouper et de coordonner les phénomènes nouveaux, opération distincte de l'association d'idée, s'appuyant sur des systèmes construits et exploités antérieurement. [Janet] précise que la tension ne se définit pas seulement par une synthèse mentale supérieure, mais par la richesse mentale, la masse psychique qui vient se ranger dans cette synthèse (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 268).
5. LING., GRAMM. ,,Figure de construction consistant à faire accorder les mots avec ceux qui sont sous-entendus de préférence à ceux auxquels ils semblent se rapporter dans la phrase`` (PHÉL. Ling. 1976). Synon. plus usuel syllepse.
B. — Procédé, opération qui consiste à unir, à faire fusionner des éléments différents pour obtenir un tout, un nouvel élément cohérent.
1. PHILOS., LOG. Proposition, notion nouvelle qui prend en compte et retient ce que contient la thèse et l'anti-thèse pour les combiner, à un niveau supérieur de compréhension, de connaissance. Si l'on veut résumer en trois mots (...) les caractères essentiels de la physique contemporaine, on pourrait dire: elle est particulaire, relativiste et quantique. Et, cette triple qualification correspond en quelque manière à la thèse, à l'anti-thèse et à la synthèse (Gds cour. pensée math., 1948, p. 399):
2. La synthèse ressemble à la thèse « à rien près », mais ce rien est tout; mais sans ce rien rien ne commence. Car la synthèse est justement la thèse posée comme thèse, et cette « position » n'est pas, ainsi qu'on pourrait le croire, une réédition, une simple itération ou thèse redoublée...
JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 150.
2. BIOCHIM., CHIM.
a) BIOCHIM. Élaboration par des cellules vivantes, des organes de substances complexes (vitamine, hormone, protéine). Synon. biosynthèse. Synthèse cytoplasmique, enzymatique, des glucides, des vitamines. Selon Mandel (1949), pendant le développement du cerveau dans l'embryon de poulet, la synthèse d'ARN est liée à la synthèse de protéine, tandis que la synthèse d'ADN est liée à la multiplication cellulaire (PRIVAT DE GARILHE, Acides nucl., 1963, p. 113). Les synthèses réalisées par les cellules animales hétérotrophes ne sont que partielles (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 619).
Synthèse chlorophyllienne, de la chlorophylle. Synon. de photosynthèse. Soixante-sept gènes sont nécessaires, chez le maïs, pour la synthèse de la chlorophylle (CUÉNOT, J. ROSTAND, Introd. génét., 1936, p. 27).
P. anal. Production artificielle d'une substance habituellement produite par des cellules ou des organismes vivants. La première synthèse d'un polypeptide, par association d'acides aminés, de sucres simples ou composés, a été tentée par Curtius en 1883 (Hist. gén. sc., , t. 3, vol. 2, 1964, p. 609). En 1905 la biochimie triomphe avec la synthèse de l'adrénaline, première hormone artificiellement élaborée (R. SCHWARTZ, Nouv. remèdes et mal. act., 1965 p. 12).
b) CHIM. Opération par laquelle on combine des corps simples pour obtenir un composé (synthèse totale) ou des composés relativement simples pour obtenir un composé plus complexe (synthèse partielle), qui sert à obtenir des produits industriels, pharmaceutiques, chimiques à moindre coût ou qu'on ne pourrait obtenir ou extraire à l'état naturel. Synthèse de l'indigo, de l'amidon, du diamant, de l'or; synthèse du caoutchouc; synthèse chimique. Les faits qui précèdent montrent quelle importance présentent la découverte, l'étude et la synthèse des alcools, combien est nombreuse et variée la série de leurs dérivés (BERTHELOT, Synth. chim., 1876, p. 143). Pour franchir une de ces étapes, la chimie de synthèse peut souvent choisir entre les nombreux types de réactions connus (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 432).
P. anal. Opération par laquelle on combine des corps, des molécules pour obtenir un produit, une substance n'ayant pas de correspondance dans la nature. Synthèse d'un diurétique, d'un antibiotique; préparer une résine, une matière plastique par synthèse. Dès les premières applications cliniques (...), on s'est attaché à réaliser la synthèse de dérivés plus électifs et moins toxiques, d'administration aisée (R. SCHWARTZ, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p. 180).
c) Subst. + de synthèse
) Produit de synthèse. Produit obtenu par synthèse naturelle. L'activité photosynthétique des organes verts se poursuit; seulement les produits de synthèse sont désormais entreposés par la plante dans ses tissus et dans ses fruits (LEVADOUX, Vigne, 1961, p. 16).
) Produit obtenu artificiellement par combinaison de corps simples ou composés. Synon. synthétique. Fibre, caoutchouc, colorant, parfum, résine de synthèse; cortisone, protéine de synthèse. La localisation sur l'énergie hydroélectrique caractérise encore la région alpestre qui ne possède qu'une seule usine fabriquant de l'ammoniac de synthèse (Industr. fr. engrais chim., 1954, p. 42). L'utilisation de substances antithyroïdiennes de synthèse est un progrès remarquable. Ces médicaments absorbés par la bouche à doses utiles empêchent la glande thyroïde de fabriquer en excès son hormone (QUILLET Méd. 1965, p. 477).
d) Synthèse organique. Élaboration naturelle ou artificielle de composés à partir de plusieurs corps, faisant intervenir obligatoirement du carbone. Il y a décomposition, puis les substances à l'état naissant donnent lieu à la synthèse organique. C'est l'œuf, ou ce qui se passe dans le jaune ou dans les blastèmes des corps nutritifs (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 84). Parmi les nombreuses méthodes nouvelles qui furent introduites en synthèse organique, la réaction de Grignard est apparue comme l'une des plus souples (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, op. cit., p. 431).
3. GÉOL. Synthèse minérale. Processus naturel de formation minérale. Les profondeurs de la mer, écrivent-ils [Sir John Murray et Johan Hjort] en substance, sont plus favorables à la destruction des matières minérales qu'à la genèse de nouveaux minéraux. Elles n'en donnent pas moins naissance à quelques synthèses chimiques et minéralogiques (CAYEUX, Causes anc. et act. géol., 1941, p. 68).
4. PHYS. Synthèse des couleurs. ,,Technique de restitution des couleurs dans laquelle la sensation colorée est produite par un mélange additif ou soustractif de couleurs fondamentales ou de couleurs complémentaires`` (PAUL Télédétection 1982).
Synthèse additive. Reproduction d'une couleur quelconque par superposition des trois couleurs fondamentales en proportions convenables. Or le principe de l'autochrome Lumière repose précisément sur la méthode de trichromie par synthèse additive que nous venons de décrire (PRINET, Phot., 1945, p. 73).
Synthèse soustractive. Reproduction d'une couleur quelconque en retranchant d'un rayonnement de lumière blanche, les couleurs complémentaires des trois couleurs fondamentales en proportions convenables. La sélection trichrome permet de traduire des couleurs par des couleurs, soit par synthèse additive (projection lumineuse, autochromes) soit par synthèse soustractive (impression aux encres grasses, épreuves positives sur papier sensible) (PRINET, Phot., 1945, p. 67).
5. CHIR., vieilli. ,,Réunion de parties divisées: par exemple, celle des bords d'une plaie ou celle des fragments d'un os (synthèse de continuité), ou le rapprochement de parties qui étaient seulement écartées ou déplacées, ainsi que cela a lieu dans les luxations (synthèse de contiguité)`` (LITTRÉ-ROBIN 1865). Anton. solution de continuité, de contiguité (v. solution1).
C. — ACOUST. Synthèse vocale, de la parole. Ensemble des techniques acoustiques, linguistiques, électroniques qui permettent de reconstruire artificiellement la voix humaine à partir de l'étude de la phonation. Le courant de la synthèse de la parole est l'un des courants les plus anciens de la phonétique; inauguré au XVIIIe siècle par le baron Von Kempelem et sa « machine à parler », il a recommencé à se faire jour dès 1939 par la découverte de différents appareils (Ling. 1972).
En partic. Synthèse digitale. Technique électro-acoustique permettant de transformer des signaux sonores en valeurs digitales et de produire artificiellement des sons. Boulez attaque ici, sur deux fronts, le problème fondamental de la musique contemporaine: la diffusion et la création. Création avec la « synthèse digitale sur ordinateur, à usage général » (fabriquer des sons, et même la voix humaine!), « la synthèse digitale sur des appareils spécifiques », des études psycho-acoustiques et instrumentales poussées (Le Point, 30 janv. 1978, p. 102, col. 1).
Musique de synthèse. Musique produite par un synthétiseur. [John Surman et Barre Philips] ont écrit pour l'orchestre une guimauve industrielle du plus pur style hollywoodien, émaillée de brefs pastiches, et, pour cinq malheureuses voix de femmes, des vocalises, des mélopées néo-modales et une polyphonie scolaire qui en disent long sur la sous-musique de synthèse qui prévaut aujourd'hui à Broadway (Le Nouvel Observateur, 23 févr. 1976, p. 67, col. 1).
II. — ANTIQ. Tunique que portaient les Romains pendant les repas. (Dict. XIXe et XXe s.).
REM. -synthèse, élém. de compos. entrant dans la constr. de termes sav. en biol. et en chim., où il représente un procédé ou un mécanisme d'élaboration de substance dans des subst. où le 1er élém. précise la nature ou le produit de cette élaboration. V. biosynthèse, chimiosynthèse (s.v. chimio-), ostéosynthèse, photosynthèse et aussi: a) Nucléosynthèse, subst. fém. Synthèse du noyau d'un atome. À ce moment, les protons et les électrons se mettent à jouer le même jeu que les protons et les neutrons durant la phase de nucléosynthèse initiale (H. REEVES, Patience dans l'azur, 1988, p. 95). b) Protéino-synthèse, protéo-synthèse subst. fém. (protéino-, protéo-, de protéine),Synthèse des protéines naturelles ou artificielles. Le problème de leur multiplication [des virus] dépend à la fois des deux problèmes fondamentaux de la nucléo-protéino-synthèse et de la protéino-synthèse en général (P. MORAND, Confins vie, 1955, p. 76). La protéo-synthèse est, nous l'avons vu, sous la dépendance des organites doués du pouvoir d'autoduplication du type gène (P. MORAND, Confins vie, 1955, p. 125).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. 1541 antiq. romaine « vêtement des romains pour les repas » (G. MICHEL, tr. du Suétone, VI, 218 v° ds HUG.). B. 1. 1576 désigne une méthode de raisonnement, opposée à la diérèse (P. DE LA RAMÉE, Dialectique, p. 155 ds QUEM. DDL t. 26); 1647 « opération intellectuelle qui procède du simple au composé » (DESCARTES, Méditations métaphysiques, éd. F. Alquié, t. 2, p. 582 et 583); 1694 math. (CORNEILLE); p. ext. 2. 1831 « ensemble d'objets de pensée » (CHATEAUBR., Ét. ou Disc. hist., t. 2, p. 257: Le christianisme est la synthèse de l'idée religieuse; il en a réuni les rayons); 1872 (LITTRÉ: Synthèse. Tableau présentant l'ensemble d'une science; livre qui explique toutes les parties de la science suivant cet ordre); 1876 (Lar. 19e: Synthèse dans le langage vulgaire, généralisation, groupement de faits particuliers en un ensemble qui les embrasse et les résume; objet qui est dans le résumé, le résultat typique de toute une série d'objets [suit un ex. de T. Delord † 1877]); spéc. 3. 1876 philos. (Lar. 19e: Synthèse. Dans la philosophie kantienne, Résolution de deux idées antithétiques en une troisième idée); 1905 synthèse mentale (P. JANET, Les Oscillations du niveau mental, Revue des idées, octobre ds LAL. 1968). C. « Réunion des éléments en un tout » 1. 1607 chir. (N. HABICOT, Problèmes sur la nature, préservation, et cure de la maladie pestilentielle, p. 92); 2. 1694 pharm. (CORNEILLE: Synthese. Composition des medicamens), subsiste surtout comme terme de chim. 1805 (LUNIER, Dict. des sc. et des arts); 1933 phys. synthèse des couleurs complémentaires (Lar. 20e); 3. 1701 gramm. (FUR.); 1972 acoust. synthèse de la parole (Ling.). Empr. au lat. synthesis « collection, réunion de plusieurs objets de nature analogue », « vêtement de dessus pour les repas », également att. en b. lat. méd. au sens de « composition d'un médicament » IIIe s. ds GAFF., et en lat. médiév. comme terme de gramm. « Apposition » ca 1200 ds LATHAM, du gr. « action de mettre ensemble, d'arranger » d'où « arrangement de lettres, de mots », « travail de composition oratoire ou littéraire », « combinaison d'éléments » en phys. et méd., et terme de log., dér. de « mettre ensemble », comp. de « avec, ensemble » et « poser, placer ». Fréq. abs. littér.:1 164. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 318, b) 1 127; XXe s.: a) 1 993, b) 2 450. Bbg. SCHMITT (Ch.). Gräkomane Sprachstreitschriften als Quelle für die frz. Lexicographie. Mél. Baldinger (K.). Tübingen, 1979, t. 2, p. 607.

synthèse [sɛ̃tɛz] n. f.
ÉTYM. 1607; grec sunthesis « réunion, composition », de suntithenai « mettre ensemble », de sun-, et tithenai « poser ».
———
I Opération qui procède du simple au composé, de l'élément au tout.
A Activité de l'esprit sur des objets de pensée.
1 Log., philos. Suite d'opérations mentales qui permettent d'aller des notions ou propositions simples aux composées (opposé à analyse) (cit. 5 à 8). Association, combinaison, réunion (des concepts, des idées). || Synthèse postérieure à une analyse.
1 Il est admis en général que la synthèse reconstitue ce que l'analyse avait séparé, et qu'à ce titre la synthèse vérifie l'analyse dont elle n'est que la contre-épreuve ou le complément nécessaire. Cette définition est absolument vraie pour les analyses et les synthèses de la matière.
Cl. Bernard, Introd. à l'étude de la médecine expérimentale, II, II.
1.1 Pour atteindre un objet, il faut le situer dans l'ensemble auquel il appartient (…) cela, je le savais, non seulement pour avoir lu Spinoza, mais parce que l'idée de synthèse commandait, je l'ai dit, la pensée de Sartre et la mienne.
S. de Beauvoir, la Force de l'âge, p. 369.
2 Sc. (math., etc.). Démarche de l'esprit qui va de propositions certaines (le plus simple étant considéré, au XVIIe siècle, comme le plus certainement connu : cf. Descartes, Discours de la méthode, III, 9) à des propositions qui en sont la conséquence. Déductif (raisonnement), déduction. || Démonstration par synthèse.
3 Opération intellectuelle par laquelle on rassemble les éléments de connaissance concernant un objet de pensée en un ensemble cohérent; vue d'ensemble qu'on obtient ainsi. || Faire la synthèse de deux théories. || Esprit de synthèse : tendance à envisager un objet d'étude comme un tout (→ Glaneur, cit. 3). || Effort de synthèse. Généralisation.
2 (…) cette œuvre (la Terre et l'Évolution humaine) veut, autant que présenter les résultats actuels du travail historique, poser les questions (…) donner l'exemple du vrai travail de synthèse, qui consiste dans l'analyse menée avec la préoccupation de la synthèse. L'effort de synthèse, c'est une activité dirigée : ce n'est pas une réalisation prématurée.
H. Berr, Avant-propos à la Terre et l'Évolution humaine, de Lucien Febvre, p. 9.
3 J'ai proposé, jadis, de former des « spécialistes de l'encyclopédie », des « techniciens de la synthèse » (…) Je veux bien reconnaître que, dans l'état présent de nos sociétés, une carrière de spécialiste de la synthèse, une carrière de technicien de la coordination, une carrière d'agent de liaison, si l'on préfère ce dernier terme, serait une carrière tout à fait chanceuse.
G. Duhamel, Manuel du protestataire, IV.
B Fusion, réunion d'éléments — concrets ou abstraits — en un tout.
1 (1805, Lunier, en chim.). Formation d'un tout matériel au moyen d'éléments. Composition, reconstitution, réunion. || Synthèse totale (les éléments étant considérés comme « simples »); synthèse partielle (les éléments provenant eux-mêmes d'une synthèse).Synthèse asymétrique (des carbones asymétriques).Chim. Préparation d'un composé à partir des éléments constituants ou d'un composé de formule plus simple. Combinaison, formation (→ Gras, cit. 1). || Synthèse d'un composé organique. || Produits de synthèse. Synthétique. || Industries de synthèse.Biol. Élaboration de substances complexes, par des cellules ou des organes. || Synthèse de composés organiques dans les êtres vivants ( Biosynthèse; chimiosynthèse, photosynthèse). || La synthèse des protéines.
4 Il lui arrive (à la science) d'utiliser le mot de « synthèse », à propos, par exemple, des combinaisons chimiques. Mais ce n'est jamais dans le sens hégélien : les particules qui entrent en combinaison conservent leurs propriétés (…)
Sartre, Situations III, p. 147.
tableau Vocabulaire de la chimie.
(1701). Chir. Vx. Réunion d'éléments séparés. Réduction.Gramm. Vx. Figure de rhétorique ( Syllepse).Techn. || Synthèse additive, soustractive, procédé permettant, en trichromie, de tirer des photos en couleurs, par addition des trois couleurs fondamentales ou par retranchement du blanc.
Phonét. || Synthèse de la parole : reconstruction du langage parlé au moyen de sons élémentaires produits par l'analyse de sons réels enregistrés.
2 Psychol. Réunion d'éléments psychiques en un tout structuré, présentant des qualités ou des valeurs nouvelles, par rapport aux éléments. || La synthèse kantienne (théorie de la connaissance). || Synthèse mentale, « qui nous fait grouper et coordonner des phénomènes nouveaux » (Janet, in Lalande). → 1. Mémoire, cit. 28. || Synthèse personnelle, qui permet de concevoir les éléments du contenu psychique comme constituant la personnalité.
———
II Ensemble constitué par les éléments réunis; résultat d'une synthèse (I.).
1 Ensemble complexe d'objets de pensée. || La philosophie (cit. 8) n'est pas une synthèse des sciences particulières. || Le type, la synthèse de toute une classe (cit. 11).(1872, Littré). Spécialt. Exposé d'ensemble. || Une vaste synthèse.
Synthèse psychologique. || L'objet est la synthèse de toutes ses apparitions (→ Perception, cit. 8). || L'individu (cit. 15) en tant que synthèse.
2 Philos. Notion ou proposition qui réalise l'accord de la thèse et de l'antithèse en les faisant passer à un niveau supérieur; réalité nouvelle qui embrasse la thèse et l'antithèse en un tout ( Dialectique, cit. 5).
REM. Comme les autres termes de la célèbre triade, synthèse correspond à une notion appliquée assez abusivement à Hegel par Fichte, et utilisée — par exemple — par Hamelin. → Thèse.
4.1 La synthèse qui concilie les opposés ne les nie pas. Et elle n'a pas à les nier parce qu'ils ne sont pas contradictoires, ni entre eux, ni chacun en soi. Ils sont seulement (…) des contraires (…)
O. Hamelin, Essai sur les éléments principaux de la représentation, p. 30.
5 (…) le passage d'une étape à une autre est toujours un enrichissement : il y a toujours plus dans la synthèse que dans la thèse et dans l'antithèse réunies.
Sartre, Situations III, p. 157.
———
III (1596). Didact., vx. Robe que les Romains portaient pendant les repas.
CONTR. Analyse; diérèse, dissociation, dissolution, fractionnement. — Élément.
DÉR. et COMP. Synthétiser, synthétisme, synthétiste. Biosynthèse, chimiosynthèse, narcosynthèse, nucléosynthèse, ostéosynthèse, photosynthèse, protéosynthèse, radiosynthèse, supersynthèse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Synthese — Synthèse Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Synthese FM — Synthèse FM Brevetée par l ingénieur John Chowning en 1973 au CCRMA de Stanford, la synthèse FM est un procédé de synthèse sonore qui utilise la modulation de fréquence (FM pour frequency modulation). Le brevet a été par la suite racheté par… …   Wikipédia en Français

  • Synthese — Sf std. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. synthesis, dieses aus gr. sýnthesis, zu gr. syntithénai zusammenstellen , zu gr. tithénai setzen, stellen, legen und gr. syn . Adjektiv: synthetisch.    Ebenso nndl. synthese, ne. synthesis, nfrz.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Synthese — Synthese, bedeutet eigentlich Zusammensetzung, Verknüpfung,. daher synthetisch: verknüpfend, verbindend. Deßhalb spricht man im Gegensatz zur Analyse (s. d.) von der Synthese eines Begriffs, wenn man die einzelnen Begriffe, aus denen er besteht,… …   Damen Conversations Lexikon

  • Synthēse — (griech. synthesis, »Zusammensetzung«), in der Logik im Gegensatz zur Analyse (s. d.) das Verfahren, ein Zusammengesetztes, sei dies ein einzelner Begriff oder der gesamte Inhalt einer Wissenschaft, durch logische Verknüpfung seiner einfachen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Synthese — Synthēse (Synthĕsis, grch.), Zusammensetzung, Begriffsverbindung, Verknüpfung eines Mannigfaltigen zur Einheit, im Gegensatz zur Analysis; synthētisch, zusammensetzend, verbindend; synthetische Methode, Synthetismus, Lehrart, die, von den… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Synthese — »Zusammenfügung, Verknüpfung einzelner Teile zu einem höheren Ganzen; Aufbau einer ‹komplizierten› chemischen Verbindung aus einfachen Stoffen«: Das seit dem 18. Jh. – zuerst als philosophischer Terminus – bezeugte Fremdwort ist eine gelehrte… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Synthese — Als Synthese (spätlateinisch synthesis, von griechisch σύνθεσις, sýnthesis die Zusammensetzung, Zusammenfassung, Verknüpfung) bezeichnet man den Umsatz (die Vereinigung) von zwei oder mehr Elementen (Bestandteilen) zu einer neuen Einheit. Der… …   Deutsch Wikipedia

  • synthèse — (sin tè z ) s. f. 1°   Proprement, composition.    Terme de chimie. Opération par laquelle on réunit des corps simples pour former des composés, ou des corps composés pour en former d autres d une composition plus complexe.    Action de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Synthèse — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Synthèse », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) La synthèse (du grec, sunthesis,… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.